taux d'humidite ideal img1Mais quel est le taux d’humidite ideal ?

 

En fait, le taux d’humidité idéal varie selon les sources et les sujets concernés.

On conseille généralement entre 40 et 70% d’humidité relative. certains conseillent entre 45 et 65% et en milieu médical on préconise entre 40 et 60%

Si vous êtes en dessous de 30%, deux solutions. Un humidificateur d’air ou tout simplement et si l’humidité extérieure est bonne, simplement ouvrir la fenêtre.

Si par contre elle est supérieure vous devez trouver l’origine du problème ; fuite, humidité extérieure… et le résoudre. Là entre en jeu le déshumidificateur.

Déterminer ce taux d’humidité se fait grâce à un hygromètre (comptez entre 5 et 30€). Voici un comparatif hygromètre qui recense les produits les plus populaires.

En bref ; en dessous de 30% vous risquez de voir apparaitre des irritations pulmonaires chez certains des habitants du domicile, alors que dépasser la limite supérieure située entre 65-70% risque de produire le développement de moisissures et  de microbes (qui risquent de déclencher allergies et infections),  de pourrissement de certaines matières (bois) ou corrosion des métaux.

 

Environnement normal Personnes sensibles Chambre de bébé
Minimale 40% 45% 55%
Maximale 70% 65% 60%

 

Comme vous pouvez le voir, le taux d’humidité idéal varie en fonction de la sensibilité des personnes qui habitent le domicile. Mais quels sont les effets que peut entrainer un taux d’humidité trop faible ou trop élevé ?

Les effets indesirables d’un taux d’humidite trop eleve

En ce qui concerne la maison, un taux trop élevé :

  • Murs et plafonds de la maison  peuvent se couvrir de moisissures, voire apparaitre des champignons
  • Le linge a du mal à sécher, entraînant de mauvaises odeurs
  • Vous pouvez avoir une hausse de la consommation d’énergie jusqu’à 30%.

Impacts sur la santé :

  • Un taux élevé d’humidité peut favoriser la prolifération des micro-organismes, des acariens et des moisissures.
  • L’humidité relative baissant avec la température pour un volume d’eau donné par mètre cube d’air, on peut avoir la tentation d’augmenter le chauffage pour la faire baisser. Cela risque de vous faire consommer plus d’énergie, de favoriser encore plus le développement de micro organisme et d’assécher les voies respiratoires.

Les effets d’un taux d’humidite trop faible

Lorsque le taux d’humidité descend sous les 40% d’humidité relative, les conséquences pour la santé sont nombreuses :

  • Assèchement de la peau, des voies respiratoires, provoquant des irritations et des problèmes respiratoires.
  • Augmentation de la fatigue, des difficultés de concentration et des maux de tête (buvez beaucoup !)
  • Déshydratation due à une sudation plus élevée et plus rapide (évaporation élevée).

Comme vous le voyez, les effets sont tout aussi négatifs que cela soit du à une humidité trop faible ou trop élevée. Cela ne veux cependant pas dire que vous devez être en permanence dans ta tranche du taux d’humidité idéal

Prenez soin de vérifier le taux d’humidité si vous pensez que cela est nécessaire à l’aide d’hygromètre.

L’humidite relative en fonction des regions

taux d'humidite ideal img3 infoclimatBien entendu l’humidité dépend beaucoup de la région que vous habitez. Si vous souhaitez connaitre le taux d’humidité de la région que vous habitez, nous vous conseillons de consulter le site infoclimat et ses cartes qui vous donnerons précisément les données que vous recherchez.

(Cliquez sur l’image pour visiter les cartes d’humidité du site infoclimat)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.